Ys IX: Monstrum Nox

Ys IX: Monstrum Nox – quand la prison dépasse les barreaux

De retour pour un 9e chapitre, la série Ys commence à prendre de plus en plus de place en Europe et en Amérique du Nord. D’ailleurs, entre cette série et Legend of Heroes, Nihon Falcom grimpe tranquillement la liste de mes développeurs favoris. Avec Ys IX: Monstrum Nox, l’histoire du légendaire Adol Christin fait bel et bien un pas en avant plutôt que de reculer dans le temps comme Ys VIII. Cependant, peut-on dire que la série évolue dans la bonne direction ?

Fiche Technique de Ys IX: Monstrum Nox

  • Date de sortie : 2 février 2021
  • Style : Action-RPG
  • Classement ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Nihon Falcom
  • Éditeur : NIS America
  • Langue d’exploitation : voix et sous-titres en anglais
  • Testé sur PlayStation 5
  • Disponible sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 69,99 $ / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Bienvenue dans la ville prison de Balduq

Notre duo préféré composé d’Adol et Dogi poursuivent leurs palpitantes aventures en amerrissant à Balduq, une autre île sous le contrôle de la méchante empire Romun. À peine arrivé sur terre, notre héros reçoit un aller simple pour la prison. Lors de son interrogation, le jeune homme est blâmé pour la disparition d’une flotte Romun sur l’océan Atlas. Il s’agit d’une des nombreuses références à des chapitres précédents de la série qui fera bien sourire les vétérans de la série. Cependant, ça ne devrait pas empêcher les nouveaux venus de trouver leur compte.

Ys IX: Monstrum Nox

Bref, Adol est accusé, mais une femme aux pouvoirs mystérieux l’aide à s’évader. Durant cette fuite, elle transforme notre héros aux cheveux rouges en Monstrum; un être aux capacités surnaturelles capables d’exorciser les monstres qui terrorisent la ville. Qui plus est, tout un groupe de Monstrum aux habiletés différentes parcourt Balduq et ils viendront se joindre à notre cause. Serez-vous en mesure de résoudre les mystères de l’île et repousser les menaces qui émanent de Grimwald Nox ?

Ys IX raconte une curieuse aventure dans laquelle je n’étais pas certain d’embarquer au départ, mais qui m’accrochait tranquillement un peu plus d’un chapitre à l’autre. Dans l’ensemble, on s’engage dans l’histoire grâce à des personnages touchants qui sont bien développés et ont de fortes personnalités. Ils sont aussi très différents les uns des autres. J’ai aimé suivre le parcours de chacun et découvrir le contexte de l’île qui est, au fond, une sorte d’énorme forteresse. Ce n’est peut-être pas mon jeu de Falcom préféré à ce niveau, mais on reconnaît quand même la qualité de scénario à laquelle ils nous ont habitués.

Ys IX: Monstrum Nox Personnages

Un gameplay en évolution

Comme bien des RPG et les autres titres de la série, Ys IX met l’accent sur l’exploration et c’est encore plus vrai ici. Une grosse partie du jeu est consacré à visiter chaque recoin de Balduq qui se dévoile peu à peu à mesure que votre personnage fait l’acquisition de nouveaux pouvoirs et débloque des sections de la ville.

Les amateurs de RPG sont habitués à passer du temps à trouver chaque petit secret d’un jeu, mais ce n’est pas pour tout le monde. Par contre, je trouve que c’est assez amusant parce qu’il faut souvent sauter entre les toits et être à la fois précis et rapide. J’avais vraiment l’impression d’être un justicier en cavale qui parcourt les coins les plus sombres de la ville. Heureusement, c’est complètement optionnel quoique ça aide beaucoup à améliorer notre équipe.

Pour ce qui est des combats, c’est vraiment très orienté vers l’action. Vous me direz que c’est normal avec un action-RPG, mais c’est encore plus frappant ici. Les ennemis attaquent très rapidement et il faut être alerte pour esquiver et contre-attaquer. Surtout lorsqu’on se retrouve contre le boss final d’un donjon. Ceux-ci sont très puissants et ont beaucoup de vie donc ils ne vous laisseront pas beaucoup de chance. Malgré tout, il y a toujours moyen de les surpasser avec beaucoup de grinding et d’exploration.

Cependant, la force des combats d’Ys IX passe aussi par la variété de ceux-ci. Chaque personnage a un bon nombre d’habiletés à débloquer (près d’une dizaine si je ne m’abuse) et comme on peut choisir un groupe de trois, on peut facilement varier notre style. Bref, vous n’allez pas vous ennuyer avec la jouabilité et c’est pas mal plus poussé que les derniers jeux.

Un design à parfaire

Ensuite, bien que j’ai aimé faire de l’exploration, ce n’est pas du tout parce que le paysage est agréable. Je sais que c’est en raison du contexte de l’île prison, mais c’est un petit peu trop sombre à mon goût. Certes, les cathédrales sont jolies et on ressent très bien l’aspect médiéval de l’endroit et le sentiment qu’on est dans une vieille ville d’Europe. Néanmoins, ça manquait de couleurs vibrantes, de feuillage et de nature.

Même dans les donjons, on se sent toujours coincé et renfermé autour de murs sans fin. D’ailleurs, ceux-ci ne sont pas particulièrement inspirés et c’est dommage parce que je crois que Nihon aura pu investir plus de temps dans ceux-ci pour vraiment amener la série vers d’autres sommets. D’ailleurs, c’est surprenant parce que la série Trails a bien prouvé que les développeurs étaient capables d’offrir des donjons amusants et variés aux joueurs. Peut-être que ce sera pour Ys X ?

Sinon, du côté visuel, j’aurais bien aimé que le studio pousse un peu plus la note. Je comprends qu’avec Trails of Cold Steel, Falcom devait rester dans un certain standard graphique pour enchaîner autant de jeux les uns après les autres. Or, avec Ys le studio n’a pas les mêmes limitations comme chaque jeu tienne bien individuellement. Malheureusement, les graphiques font un peu vieillots et même sur PlayStation 5 j’ai eu souvent des problèmes d’images qui saccadaient un peu. Bref, Ys IX: Monstrum Nox ne vous tombera pas dans l’œil.

Ys IX: Monstrum Nox Crimson King

Verdict sur Ys IX: Monstrum Nox

En terminant, Ys IX: Monstrum Nox est un des bons jeux de la série. Je pense que la plupart des fans de RPG vont y trouver leur compte de par son excellente jouabilité et son histoire intéressante. Malgré les quelques défauts, j’ai eu assez de plaisirs pour le recommander sans hésiter aux fans du genre.

Ys IX: Monstrum Nox
Ys IX: Monstrum Nox – quand la prison dépasse les barreaux
"Ys IX: Monstrum Nox marque un pas dans la bonne direction pour la populaire série de Nihon Falcom avec des combats intenses et une histoire assez poussée. Les personnages sont amusants et les multiples possibilités qu’ils amènent avec leur jouabilité diversifiée permettent aux joueurs de ne pas s’ennuyer. Si ce n’était du look un peu monotone et des graphiques qui ne sont pas tout à fait à point, il aurait pu passer d’un bon à un excellent jeu. Ce sera peut-être pour Ys X…"
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE