The Legend of Heroes Trails from Zero

Test Trails from Zero : l’arc de Crossbell est excellent

Si vous êtes fans de la série The Legend of Heroes, vous avez probablement entendu parler de l’arc de Crossbell depuis un moment. Celui-ci se situe trois mois à la fin de la trilogie Trails in the Sky et se déroule parallèlement aux deux premiers Cold Steel. Par contre, Trails from Zero est un jeu de PSP de 2010, alors que les Cold Steel ont commencé en 2013 sur PS3. Alors, autant Zero qu’Azure auraient dû sortir il y a longtemps, mais faute de localisation, il fallut attendre 12 ans. D’ailleurs, on vous recommande d’abord ces deux jeux avant Cold Steel III et IV comme c’est la suite de l’histoire. Bref, est-ce que l’histoire de Lloyd Bannings et de Crossbell est à la hauteur des autres ?

Fiche Technique de Trails from Zero

  • Date de sortie : 27 septembre 2022
  • Style : JRPG
  • Classement ESRB / PEGI T / 18
  • Développeur :  Nihon Falcom
  • Éditeur : NIS America
  • Langue d’exploitation : Sous-titres anglais avec voix japonaises
  • Disponible sur : PlayStation 4, Nintendo Switch et PC
  • Testé sur Nintendo Switch OLED
  • Prix lors du test : 64,99 $ CA / 49,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Bienvenue à l’escouade SSS

Premièrement, Trails from Zero nous plonge dans la peau du jeune policier détective Lloyd Bannings du Special Support Section (SSS). Il s’agit d’une division nouvellement créée par le chef Sergei Lou dans les forces policières de Crossbell. Se joignent à lui trois autres membres : Tio Plato, Elie MacDowell et Randy Orlando. Ensemble, leur but est d’aider à nettoyer la corruption dans cette ville iconique qui se situe au cœur de deux nations en guerre qui s’en dispute le territoire.

Pour ceux qui ont suivi la série jusqu’ici, plusieurs personnages majeurs de la série font apparitions ici. Je vous garde la surprise, mais disons que la présence d’un certain duo de personnages de Trails in the Sky a un énorme impact. En fait, c’est un peu ça qui fait la magie de la série. Certes, on peut facilement commencer par Trails from Zero, mais vous allez manquer plusieurs références.

Trails from Zero Lloyd Bannings

Des personnages au passé mystérieux

Mais revenons à l’histoire. Un des éléments qui fait la force du jeu, c’est son quatuor de personnage. Chacun a sa propre personnalité et sa propre histoire qu’on découvre petit à petit. Par exemple, on se pose beaucoup de questions sur le grand frère de Lloyd, Guy, qui est mort mystérieusement. Il semble en plus avoir été un personnage clé de l’univers très connu à Crossbell. De son côté, Randy est le charmeur de ses dames qui semblent aussi cacher beaucoup de choses. En fait, on pourrait en dire autant de chacun et c’est ce qui nous garde en haleine.

Jouer au détective

Ce que j’aime le plus par contre dans l’histoire, c’est de jouer au détective. Après l’introduction, chaque chapitre nous place devant un mystère à résoudre. Évidemment, il y a quelques quêtes secondaires qui vont augmenter notre rang de policier, mais elles sont facultatives. Bref, plus on résout ces enquêtes, plus on donne de la crédibilité à notre escouade pour obtenir des contrats plus complexes. Éventuellement, le but est d’infiltrer suffisamment l’arrière-scène de Crossbell pour en résoudre les énigmes.

Lloyd Bannings Crossbell Station

Des combats classiques

Au niveau des combats, Trails from Zero ne fait rien qu’on n’a pas déjà vu dans la série. Il s’agit d’un JRPG classique au tour par tour où le positionnement des personnages est aussi important que les actions qu’on veut faire. Entre les arts, les crafts, les attaques physiques et les S-Break, le joueur a beaucoup de choix. Surtout qu’on peut faire un bon mélange avec nos quartz et nos orbes magiques pour débloquer des habiletés particulières. Bien sûr, ça prend une bonne diversité dans les attributs des personnages pour s’assurer d’avoir une bonne combinaison.

Qui plus est, le fait qu’on voit l’ordre des huit prochaines actions. Celles-ci sont souvent jumelées à des bonis comme des coups critiques, une récupération de points de vie ou autre, ce qui met de l’avant notre côté stratégique. Un petit délai dans nos actions peut complètement transformer un combat et nous donner l’avantage. Sans oublier qu’on peut aussi surprendre les ennemis par-derrière sur le terrain avant les combats pour commencer les batailles du bon pied. Bref, c’est dynamique et je ne me suis pas ennuyé, malgré le côté répétitif.

Mieux sur Switch et sur PC

Puis, il y a quelque chose qui a fait un petit scandale dans la communauté des JRPGs et c’est le fait que plusieurs améliorations de ce port ne seront pas sur la version PlayStation 4. En effet, NIS America nous livre des versions Switch et PC plus travaillées. D’abord, les sprites des personnages sont mieux définis et il y a des détails supplémentaires sur la carte. Personnellement, j’apprécie surtout le mode grande vitesse qui permet d’accélérer les dialogues et les combats au besoin.

Ensuite, la résolution du jeu en 16:9 a parfaitement été adaptée à la Switch et j’avoue que sur Switch OLED c’est très coloré et joli. Les JRPGs à l’ancienne ont encore beaucoup de charme et Trails from Zero n’en démord pas. À ça, il faut ajouter le nouveau journal des dialogues, l’interface qui a été revue, la plus grande distance d’image et plus. Pour avoir plus de détails, c’est par ici.

Image tirée du blogue du jeu sur Steam

Verdict sur Trails from Zero

En terminant, Nihon Falcom et NIS America nous offrent encore une aventure plus grande que nature. The Legend of Heroes grimpe tranquillement les rangs de ma liste de JRPGs favoris et Trails from Zero vient y ajouter des pièces du casse-tête très importantes. Maintenant, j’ai encore plus hâte d’arriver à la conclusion de Trails from Cold Steel IV que j’avais mis de côté et j’espère que cette sortie va faire découvrir cette série à plus de joueurs. Enfin, le travail qui a été fait sur les versions Switch et PC mériteraient même l’appellation de remastered tellement les additions améliorent l’expérience. Bref, si vous voulez un JRPG avec une histoire haute en émotion, un visuel old-school très appréciable et des combats solides, donnez-lui une chance !

The Legend of Heroes Trails from Zero
Test Trails from Zero : l’arc de Crossbell est excellent
L'histoire, ses rebondissements et ses personnages
L'aspect enquête et détective
Les nombreuses améliorations sur Switch et PC
Le style visuel RPG old-school modernisé
Un système de combat dynamique
Pas de sous-titres français ni de doublage en anglais
La version PS4 à éviter
Une certaine redondance au niveau des combats
Ne réinvente pas la roue avec le genre
8.5
Print Friendly, PDF & Email