À ce stade, je ne sais bien pas ce qu’on peut ajouter à Cuphead. Qui n’a jamais entendu parler de ce jeu? Qui n’a pas au moins vu ses images dignes des dessins animés des années 30? L’annonce de l’arrivée de Cuphead sur PS4 s’est faite de manière saugrenue, avec un vidéo annonçant la sortie le jour même. Une nouvelle mode dans l’industrie? J’suis pas contre du tout!

Fiche technique

  • Date de sortie : 28 juillet 2020
  • Style : Jeu de tir / Plateforme
  • Classement ESRB / PEGI : E10+ / PEGI 7
  • Développeur : StudioMDHR
  • Éditeur : StudioMDHR
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Disponible sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et PC
  • Évalué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 19.99 € / 25.99 $

C’est beau.

Je sais que c’est ce qu’on dit toujours de Cuphead. Cependant, je n’avais jamais joué au jeu moi-même. Oh, j’avais vu les images, et j’ai même vu des gens y jouer sur Twitch ou sur YouTube. Mais expérimenter le jeu c’est toute une nouvelle impression. Voir les dessins en action, réagir aussi naturellement, aussi… précisément. J’ai presque envie de refuser de croire que c’est un jeu par moment.

MDHR travaille actuellement sur le DLC, qui a malheureusement été repoussé, mais avec la quantité d’effort requis pour le niveau de production je leur dis de prendre le temps qu’il leur faut. Avec Microsoft derrière eux, ils peuvent se permettre de prendre un peu de temps, et d’être assurés des ventes par la suite.

Ils sont probablement impliqués aussi dans la série animée prévue sur Netflix! Cuphead se taille une place dans l’ère moderne, ça, c’est certain!

Jouabilité

Un jeu simple à jouer, mais complexe à maitriser. C’est mon style favori. Vous avez le joystick pour vous déplacer, un bouton pour sauter, un pour faire une esquive et un pour tirer. Vous n’aurez pas à maîtriser le Shoryuken pour avoir du plaisir à ce jeu… quoique maîtriser les mouvements des ennemis « boss » risque de se prouver plus coriace encore.

L’histoire est bien simple, dans un accord avec le Diable, Cuphead et Mugman doivent aller récolter les âmes des débiteurs du casino. Ces débiteurs lutteront de toutes leurs forces pour la conserver, cependant!

Mon expérience de Darksouls (et de tous les jeux inspirés par la série) m’a grandement aidé dès le départ. Vous ne vous retrouvez pas dans un jeu de Super Mario ici, où vous devez sauter sur les adversaires pour les vaincre. C’est une danse constante entre les attaques des « boss » et vos propres attaques. Apprendre les schémas d’attaque est primordial afin de triompher de certains boss, et bien rares sont ceux que j’ai vaincus dès la première tentative.

Si vous avez déjà joué à Cuphead sur Xbox, Nintendo Switch, PC ou… Tesla?!.. Il n’y a rien de nouveau. C’est la même expérience de jeu. Cependant si vous n’avez qu’une PS4 à votre écosystème de jeu, Cuphead mérite une place dans votre librairie même si elle est dématérialisée.

Le système de Shareplay de la PlayStation 4 permet de jouer en Coop avec un ami à distance, mais assurez-vous d’avoir tous les deux une connexion stable, car le moindre délai dans un jeu aussi précis et frénétique causera votre perte.

Cuphead n’est pas un jeu d’aventure

Attention, si vous arrivez dans Cuphead avec l’idée d’explorer les niveaux et battre les boss à la fin de ceux-ci, vous risquez d’être déçus. Il y a quelques « niveaux » à explorer pour amasser des pièces qui serviront à acheter des améliorations d’armes et autres avantages, mais ces tableaux sont peu communs.

Pour chaque niveau de « platforming » il doit y avoir quatre ou cinq boss à faire. Le but du jeu est avant tout de triompher de tous les boss, les niveaux de plateformes ne sont qu’un extra. Certains sont si difficiles, qu’ils sont eux-mêmes un boss à leur propre façon.

J’aurais préféré un boss à la place!

Conclusion

Je m’en veux de ne pas avoir pris le temps de jouer à ce jeu plus tôt. Quatre ans maintenant qu’il est sorti, et que je passais volontairement à côté de cette merveille. Bien heureux de voir ce jeu transcender l’exclusivité Microsoft, et possiblement être un précurseur d’une nouvelle ère où les exclusivités sont de l’histoire ancienne?

NOTES
Note d'enthousiasme
10
PARTAGER
Un streameur de jeux de variété, des indies au AAA. Adeptes de jeux de rôles comme D&D, je roule la campagne Donjons et Larrons sur Twitch. Passionné des nouvelles technologies, je suis impressionné et investi dans la nouvelle plateforme de Google Stadia