Nintendo continue de capituler sur ses portages de jeux Wii U en garnissant amplement la Switch. De Mario Kart 8 Deluxe en passant par Bayonetta 1 +2, Captain Toad ou Pikmin 3 Deluxe pour ne nommer qu’eux, la nouvelle console de Nintendo a pu donner une 2e vie à plusieurs titres. Cependant, bien des amateurs ont été critique de la façon de faire du géant japonais en dénonçant le prix élevé de ces portages et le peu de nouveautés. Alors, peut-on en dire autant du plus récent en lice : Super Mario 3D World + Bowser’s Fury ?

Fiche technique de Super Mario 3D World + Bowser’s Fury

  • Date de sortie : 12 février 2021
  • Style : Jeu de plateforme
  • Classement : ESRB E / PEGI 7
  • Développeur : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Prix lors du test : 79,99$ CAD / 45,49 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Quand Bowser a des aires de kaijū

Je veux absolument commencer en m’attardant à la partie du jeu qui est 100%, celle de Bowser’s Fury. Dans celle-ci, Bowser semble être contrôlé par une puissante entité très sombre. Si bien que notre vilain préféré a pris une taille quasi Godzilla-esque en plus d’être recouvert d’une curieuse substance noire et surtout d’être en furie contre Mario.

Voyant que son papounet a complètement perdu la boule, Bowser Jr fait appel à son pire ennemi pour tenter de le ramener à la normale. Le duo travaillera donc ensemble sur le monde ouvert du Lac Saudechat où tout a pris des allures de chats. Ils devront récupérer tous les Astres félins qui se situent sur les îles du lac, car ceux-ci activent les phares de la région qui illuminent et affaiblissent Bowser. Êtes-vous prêt pour cette quête gargantuesque ?

Avant de tomber dans une analyse trop détaillée, je voulais dire que la musique m’a immédiatement charmée. Je ne crois pas qu’on l’ait entendu ailleurs dans la série et je trouve que c’est une des très bonnes trames sonores de Nintendo.

Un nouveau modèle pour la série

Aonuma et Nintendo ont fait les choses très différemment pour tenter d’insuffler du renouveau dans sa populaire franchise avec The Legend of Zelda Breath of the Wild. Ce qui m’amène à me demander si la compagnie n’essaye pas justement de faire de même avec Mario. Bien que le principe général reste sensiblement le même avec la capture des astres, le concept du Lac Saudechat est une première dans la franchise puisqu’il s’agit d’un monde ouvert.

Ainsi on peut se balader librement entre pratiquement toutes les îles de sorte à donner beaucoup de flexibilité aux joueurs. Certes, il y a quelques paliers qui permettent de débloquer certaines sections, mais dans l’ensemble c’est assez ouvert. J’avoue que le fait de ne pas vraiment avoir de temps de chargement et de pouvoir facilement passer d’une île à l’autre est agréable. Maintenant, est-ce que je voudrais vraiment que ce soit le modèle futur de la série ? Je ne suis pas certain, mais Bowser’s Fury a certainement démontré que ça pouvait être bien exécuté.

Super Mario 3D World + Bowser's Fury Noir et Blanc

Gloire à toi chère divinité féline

Super Mario 3D World a officiellement introduit Mario Chat au magnifique univers des jeux vidéo en 2013. 8 ans plus tard, Nintendo a multiplié cette présence féline dans Bowser’s Fury. Effectivement, toutes les créatures qui se retrouvent sur cette île ont des allures de chats. Que ce soit les Koopas, les Goombas, Kamek et les autres, tous les sbires de Bowser ont de petites oreilles pointues, une queue et si on les regarde de près on peut même voir leur fourrure. Mais le thème des chats ne s’arrête pas là puisqu’on le voit partout dans les décors avec, par exemple, la forme des arbres ou des buissons. Bref, on peut dire que Nintendo est allé « all-in » dans sa folie et ça sert bien le jeu.

Au niveau du design des niveaux, je veux réitérer que l’équipe de développeurs a été vraiment ingénieuse dans son approche de monde ouvert. Par contre, au niveau de la manière d’acquérir les Astres félins, je suis peut-être un peu moins convaincu. Chaque île renferme un total de 5 Astres qu’on acquiert sensiblement de la même manière. Je dirais que ça prend souvent moins de cinq minutes pour trouver chacune d’elle hormis quelques-unes qui sont un peu mieux cachées. J’ai donc parfois trouvé ça un peu redondant. Malgré tout, les designs d’îles sont assez différents d’une à l’autre et c’est principalement grâce aux thèmes qui changent. Et, Nintendo utilise une technique très intéressante où les îles évoluent lorsqu’on gagne des Astres.

Au total, j’ai eu besoin d’environ 5 ou 6 heures pour tout compléter. Je trouve que c’est assez généreux et l’équipe de Mario a visiblement mis beaucoup d’énergie dans celui-ci. Même au niveau visuel, cette nouvelle aventure se compare avantageusement à Super Mario Odyssey. Il y a beaucoup de détails dans le décor tout comme sur les personnages et les effets de températures lorsque la tempête se lève et que Bowser commence à nous attaquer sont très réussis. Tout comme la fluidité du jeu qui est assez impeccable sauf peut-être à deux ou trois occasions où je changeais d’île. Bref, dans l’ensemble c’est une réussite et j’ai eu bien du plaisir.

Super Mario 3D World + Bowser's Fury Cannon

De retour dans Super Mario 3D World

Pour ce qui est de la partie Super Mario 3D World, c’est sensiblement la même chose que sur Wii U. Je vous invite d’ailleurs à lire notre test original pour avoir notre avis complet sur celui-ci. Maintenant que je viens de passer à travers la Super Mario 3D Collection, je pense que ça m’amène à porter un nouveau regard sur ce jeu. J’aime la diversité des niveaux, le fait qu’il y a beaucoup d’éléments à collectionner et la variété des personnages jouables.

Selon moi, on ressent assurément l’évolution de la série, mais je trouve encore que le jeu porte un peu mal son nom de 3D. C’est plus du 2.5D avec une caméra qui ne se déplace pas vraiment librement et c’est un aspect qui me dérange encore un peu aujourd’hui. Lorsque je le compare à un Mario Galaxy ou Odyssey, je trouve qu’il leur est un peu inférieur. Quoique le fait qu’il est différent lui permet aussi d’avoir sa propre saveur et de ne pas me donner d’overdose de Mario, malgré mes 75 heures dans la série depuis octobre.

Un duo de jeux qui arrive à point

Finalement, j’aime lorsque je trouve un jeu qui est parfait pour du coop en couple. Dans les dernières années, il y a eu Life is Strange 2, Overcooked 2, Captain Toad et New Super Mario Bros. U Deluxe pour ne nommer qu’eux et voilà que Super Mario 3D World + Bowser’s Fury s’ajoute à la liste. Tout comme dans SMBUD, c’est assez chaotique de jouer en coop dans Super Mario 3D World. On se pile sur les pieds la plupart du temps, mais c’est toujours très comique et le titre s’y prête bien.

Pour ce qui est de Bowser’s Fury, j’aime le fait que c’est complètement différent. Le 2e joueur contrôle Bowser Jr et c’est un petit peu comme une entité invincible qui aide beaucoup. C’est parfait pour ma copine qui avait un niveau de frustration bien moindre que dans l’autre jeu. Il y a une certaine satisfaction à retirer dans le fait d’être Bowser Jr et de pouvoir facilement éliminer tout sur son passage sans avoir peur de mourir. On peut dire que c’est beaucoup plus dynamique qu’avec Cappy. Bref, j’espère que le prochain Mario va emprunter une mécanique similaire.

Super Mario 3D World + Bowser's Fury Bowser Jr

Verdict sur Super Mario 3D World + Bowser’s Fury

Pour conclure, Super Mario 3D World + Bowser’s Fury ne s’inscrira peut-être pas parmi mes Mario préférés, mais c’est quand même une très bonne aventure. L’ajout de Bowser’s Fury prolonge amplement la durée de vie du titre rendant le prix plus facile à digérer. Quoique celui-ci est tellement différent du jeu principal, j’aurais peut-être voulu qu’il soit vendu séparément à prix réduit. À la limite, ça aurait presque plus ressemblé à un DLC de Super Mario Odyssey. Peu importe, au total, c’est facilement plus de 20 heures qui vous attendent. On peut donc affirmer qu’il s’agit de bien plus qu’un simple portage. Enfin, c’est un autre jeu de la défunte Wii U qui aura une seconde vie bien méritée.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !